En passant

Boire de l’eau pour hydrater sa peau

Au chapitre des conneries qu’on peut lire un peu partout, principalement dans la presse féminine, mais aussi chez les naturopathes et autres professionnels paramédicaux, il y a une croyance tenace qui consiste à recommander de boire de l’eau pour bien hydrater sa peau.

Ben oui, hydrater, c’est forcément avec de l’eau (cf hydraulique, hydrophobe etc.). C’est du bon sens… Donc boire plus, pour une peau moins sèche, c’est logique…

Oui mais non.

Le problème de sécheresse de la peau vient d’une sécrétion insuffisante de sébum, qui est un corps gras, c’est à dire un lipide. Ce corps gras, par nature hydrophobe, a pour objectif de piéger l’eau dans les cellules, en formant une barrière imperméable.

On hydrate donc bien avec de l’eau, mais le problème de peau sèche n’est pas tant un manque d’eau qu’une incapacité à la retenir dans les cellules, dûe un manque de lipides.

Là vous commencez à saisir la méprise ?

L’hydratation de la peau se fait au moyen de corps gras, point. Boire plus, c’est remplir une baignoire qui se vide en permanence… Autant fermer le bouchon.

Comme quoi le bon sens, en science…

Publicités

Pensée du jour

Note pour plus tard : ne jamais donner de droit de veto, ou un quelconque pouvoir d’obstruction, à quelqu’un qui n’a aucun pouvoir d’action.

L’Homme est un assoiffé de pouvoir qui aime par dessus tout faire mumuse avec pour se prouver ou se rappeler « qu’il en a ». Si son seul pouvoir est celui de faire chier, nul doute qu’il faille prévoir un stock de PQ.

Respectez mon espace de sécurité !

Une brève rapide pour m’énerver tout seul contre les connards qui me font des queues de poisson chaque jour sur l’autoroute, ou me dépassent pour se rabattre immédiatement devant moi, quand ils ont encore 100 m d’espace libre devant.

Bref, je me suis amusé à calculer la distance et le temps d’arrêt nécessaire à un véhicule pour passer de sa vitesse initiale à une vitesse nulle (arrêt). Oui, je fais de la mécanique dans ma vie.

Distance d’arrêt en fonction de la vitesse sur route sèche
En rouge : distance basse (véhicule haut de gamme)
En bleu : distance haute (véhicule bas de gamme)
En jaune : temps d’arrêt (véhicule bas de gamme).

Alors, qu’en conclure ?

  • À 110 km/h, il faut entre 115 et 140 m pour s’arrêter, en 17 secondes,
  • À 130 km/h, prévoyez entre 150 et 165 m, en 21 secondes,
  • L’augmentation des distances d’arrêt n’est pas proportionnelle à la vitesse (sinon, on aurait des droites). Ex : en passant de 50 à 60 km/h, on augmente de moins de 15 m. En passant de 130 à 140 km/h, on augmente de plus de 30 m.

Précisons que les bandes blanches, sur le côté de l’autoroute, mesurent 39 m et sont séparées de 13 m. Laisser 2 bandes blanches d’intervalle entre vous et la voiture de devant (comme recommandé fréquemment) revient à laisser seulement 91 m…

Alors respectez ces foutues distances de sécurité, nom de Dieu ! C’est quand même pas compliqué !

N.B. : Je précise que je n’ai rien à voir avec la Prévention routière.

La voiture hélicoptère, c’est pour demain !

Comme moi, vous avez déjà été pris(e) dans un embouteillage monumental, en ville ou sur l’autoroute. Comme moi, vous avez rêvé qu’un rotor sorte du toit de votre voiture et vous propulse dans la 3e dimension. Pour nous, la société Pal-V a développé ce prototype de voiture-hélicoptère monoplace, dans la même veine que la voiture-avion que je vous présentai il y a un an et demi.

Je suis toujours assez admiratif de ce genre d’exploit technique, même si son avenir commercial est incertain, surtout en ces temps de pétrole hors de prix. Mais tout de même, il fallait oser transformer le rêve en réalité ! Chapeau aux ingénieurs de chez Pal-V !

Loto, à qui le tour ?

Le loto à 7 numéros offre :

dfrac{49!}{7! (49-7)!} = 85~900~584 combinaisons différentes,

soit dfrac{100}{85~900~584} = 0,000~001~164% de chances de trouver la combinaison gagnante,

soit encore {100-0,000~001~164} = {99,999~998~836%} de laisser 2 € à l’État.

Ce qui signifie que pour avoir une chance de gagner, au risque de 5%, il faudrait jouer :

dfrac{1}{0,000~000~011~64} time 2 = 171~801~168 fois la même combinaison.

À 5 numéros, on passe à :

dfrac{49!}{5! (49-5)!} = 1~906~884 combinaisons différentes

soit dfrac{100}{1~906~884} = 0,000~052~442% de chances de tomber sur la bonne.

Conclusion, garde ton argent et continue à râler que les impôts sont trop élevés.

Voilà, j’ai révisé mon cours de stats pour mes concours. Ne faites pas de maths, ça donne des idées subversives…

Playlist spéciale « retour des beaux jours »

Ah ! Je sais pas si c’est le cas chez vous, en tout cas à Toulouse on sent le retour des beaux jours. Et quoi de mieux qu’une bonne playlist qui met de bonne humeur pour accompagner ?

Au programme : du rock, quelques suprises et je l’espère de belles découvertes pour vous.

Bonne écoute !

[swfobj src= »http://www.deezer.com/embed/player?pid=75159971&ap=0&ln=fr&sl=1″ width= »595″ height= »600″]

Pour le lien vers la playlist, c’est par ici !