Énergies renouvelables = propres ? Non !

Notice biographique

J’ai commencé à m’intéresser aux énergies renouvelables dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés (TPE), qui consistaient en un mémoire et un exposé rentrant dans les épreuves du bac. Plus tard, j’ai travaillé comme technicien au service Recherche et Développement d’un grand constructeur de moteurs électriques et d’alternateurs d’éoliennes. Je suis aujourd’hui élève ingénieur en génie mécanique. Depuis un an, je travaille également en conception et en fabrication sur un projet de voiture propulsée à l’énergie solaire.

Introduction

Plus j’avance dans mon cursus d’ingénieur, plus je me rends compte à quel point les citoyens sont désinformés concernant tout ce qui touche la technologie et à l’environnement. Les choix effectués au niveau politique dans ces créneaux (que ce soit l’écologie, les technologies d’informations, ou n’importe quoi qui fasse intervenir la physique appliquée) montrent que les ingénieurs ne sont soit pas consultés, soit pas écoutés.

Ainsi, le règne du bon sens domine, puisque l’appareil politique est constitué principalement de juristes, de médecins, et de purs produits Normale Sup/ENA ou Sciences Po/ENA. Bref, peu de gens ayant un peu étudié la physique. Et le bons sens, en science, il faut s’en méfier.

Or c’est la physique, bien plus que toute autre science, qui nous gouverne : mécanique, électronique, optique, thermodynamique… Chaque bâtiment, chaque automobile, chaque ordinateur n’existe que parce que des ingénieurs ont pensé le système, calculés les dimensions adéquates pour chacun de leurs composants, analysés leur design final et validé que cela pouvait fonctionner.

Mais voilà, les ingénieurs sont rarement décideurs. On leur soumet un problème, ils le traduisent dans leur langue, pondent un système technologique pour le résoudre, vérifient qu’il marche, envoient les plans à l’usine, et encaissent le cash. On ne leur demande presque jamais de se pencher sur des problèmes sociétaux, parce que voyez vous, les geeks, ils conçoivent vos voitures et vos avions, mais ils n’ont pas les pieds sur terre.

Les énergies renouvelables n’échappent pas à la règle. Le nucléaire itou. La manipulation médiatique a pris le dessus sur la science.

Je vous propose une série d’articles étudiant cas par cas plusieurs sources d’énergie renouvelables, en espérant démontrer que les bonnes solutions n’existent pas, mais qu’il n’y a que des compromis qui se justifient dans des cas précis.

Advertisements