2012 sera bien la fin du monde

CC Flickr - billsdead

Est-ce un effet de mon imagination ? Est-ce qu’en vieillissant (si si), je prends conscience de choses que ma jeunesse m’occultait ? En tout cas, il me semble que ces dernières années, et plus encore depuis 2 ans, tout s’aggrave, tout empire.

Jusque là, on est au café du commerce, sur l’air de « rien ne va plus ma bonne dame », un « tout fout l’camp » en mi bémol mineur qu’on aime bien chanter de temps en temps, pour exorciser la trouille et catharsiser sans conséquences.

Mais regardons d’un peu plus près. Cela a commencé avec la crise financière de 2008, alors que certains économistes, dont notre Attali national (pourtant diplômé de Polytechnique, des Mines, de Sciences Po et de l’ENA), nous avaient prédit que, plus jamais au grand jamais, nous ne connaîtrions de crise financière de l’ampleur de celle de 1929. Perdu.

Les mêmes nous ont annoncé seulement un an après que la crise de 2008 était la dernière. Aujourd’hui on regarde la Grêce, mais pas seulement, et on crie tous en choeur un grand « CQFD ! ». Re-perdu.

Car entre le chômage, l’inflation, le prix soi-disant si élevé des matières premières, de l’essence{{1}}[[1]]lorsque le pétrole baisse de 20%, l’essence baisse de 8% et Total encaisse 12 milliards en 2011[[1]], du pain{{2}}[[2]]car là aussi, lorsque la farine augmente de 1%, le pain augmente de 5 à 10%[[2]], les taux d’intérêts exorbitants, la frilosité des banques, pourtant censées dynamiser l’économie, etc. à ce rythme là, c’est bientôt toute une partie de l’Europe qui va boire la tasse, en commençant par les petits budgets, pendant que les grands continueront à se servir sur leur dos.

Ajoutez à cela la recrudescence des lois contre-libertaires de type SOPA, PIPA, ACTA, Hadopi, la fermeture arbitraire de MegaUpload, la censure progressive d’internet pour protéger des droits d’auteurs archaïques détenus par des monstres du divertissement, ça commence à ressembler à une poudrière.

Logiquement, on assiste à une montée des contestations. Sur internet, les pirates, les Anonymous, les associations défendent des droits que nous voulons tous conserver, pour un espace d’échange libre, ouvert et neutre. Dans les dictatures d’Afrique du Nord, le printemps arabe a libéré et continue à libérer les peuples de leurs dirigeants et de leurs régimes totalitaires. Même si, aux dernières nouvelles, le printemps arabe est devenu un automne islamiste.

Et puis, pour finir, la violation toujours plus grande de la vie privée des internautes, avec le traçage constant de nos connexions par d’anciens cavaliers blancs (Google, Facebook) devenus multinationales, tout ça pour nous inonder de publicité et nous monétiser, comme de vulgaires produits que nous sommes, puisque nous ne payons rien en utilisant leurs services. C’est la raison pour laquelle les boutons « j’aime » de Facebook, « +1 » de Google et une bonne partie des publicités ont disparu de la Gazette hier. Désormais, vous n’êtes plus pisté par personne en surfant sur ce site.

On pourrait encore parler de la dégradation des conditions de travail, du stress et des cadences infernales (pour des salaires non indexés sur l’inflation), notamment dans l’Administration française sous le gouvernement Sarkozy, fait d’ordres, de contre-ordres, de réformettes et d’agitation, au mépris total de l’humain et du terrain qui, lui, connaît les réalités… Mais cela pourrait, seul, faire l’objet d’un article.

Tout ceci mis bout à bout, c’est le climat général qui se tend, ce sont les sensibilités qu’on exacerbe, les passions que l’on déchaîne, les frictions que l’on engendre. Jusqu’à une rupture quasi inévitable, à force de tirer sur une corde déjà usée.

À cet égard, 2012 pourrait bien être la fin du monde que nous connaissons, la fin d’un ordre établi qui créé trop de laissés pour compte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s