Sarkozy : le quinquennat à 500 Milliards

Une fois n’est pas coutume, je vais faire mon blogueur de base en pompant ailleurs mon contenu. C’eût été dommage de se priver, car cette petite infographie du Point.fr, par Olivier Laffargue, tirée de cet article{{1}}[[1]]500 milliards envolés en cinq ans…[[1]], est assez éloquente.

Comme je l’ai lu quelque part, Free a fait bien plus pour le pouvoir d’achat des Français que n’importe quel homme politique.

Après ça, on demande aux Français de se serrer la ceinture. Après ça, on ose songer à un nouveau mandat. Il serait peut-être temps d’admettre que la partie est finie, Monsieur le Président. Et perdue. Pour vous, pour la France et pour les Français. L’Histoire se souviendra de Sarkozy Le Petit, petit bonhomme étriqué, bouffi d’orgueil et assoiffé de pouvoir, teigneux et capricieux. Un petit machin bondissant et jaillissant, qui eût été comique s’il n’avait fait autant de mal à son pays.

Puisse-t-il un jour avoir à rendre compte de ses méfaits.

Publicités

3 réflexions sur “ Sarkozy : le quinquennat à 500 Milliards ”

  1. Ca claque, c’est (comme toujours) bien écrit, et, cerise sur le gâteau, ça dit exactement ce que je pense.
    Alors que demande le peuple ? (à part un autre président, naturellement !)

    J'aime

  2. On ne peut qu’être d’accord sur les chiffres, hélas… Cependant un peu de modération dans ce monde de critiques acerbes ne peut faire que du bien, je pense. Il faut tout de même reconnaître à celui qui reste notre président pour quelques mois encore une certaine énergie et un investissement certain dans les affaires internationales de la France. Une volonté d’agir, de bouger. Ce qui est considéré par de l’hystérie bondissante par certains est justement un atout dans les négociations avec les autres puissances mondiales dans un contexte de puissance déclinante pour la France. Je ne suis absolument pas Sarkozyste, et je suis tout à fait d’accord concernant le fait que le bilan du quinquennat n’est pas très reluisant, et que M. Sarkosy a un caractère trop impulsif, trop avide de reconnaissance, et trop complaisant envers beaucoup de ses amis qui devraient payer l’ISF, ou ce qu’il en reste.
    Mais il faut tout de meme lui laisser les (quelques) réussites de son mandat.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s