The Walking Dead

Je vais d’abord vous parler de la BD et ensuite de son adaptation au petit écran, qui contrairement à ce qu’on pourrait anticiper n’est pas une mauvaise adaptation sentant le pognon.

La Bande Dessinée

Tout d’abord, comme le sous-entend le titre, cette BD s’inscrit dans l’univers « Zombie ». Il s’agit d’un comics (de Robert Kirkman) et donc sortant tous les mois dans un format 25 pages. En France il est commercialisé par tome regroupant chacun un arc narratif. Donc cette BD raconte l’évolution d’un policier américain : Rick Grimes. Ce personnage se réveille dans un hôpital à priori désert et, rapidement, il se rend compte que quelque chose de terrible s’est passé. La ville qu’il habitait est dévastée, des cadavres jonchent les routes, des inscriptions mentionnant l’apocalypse ornent les rues… Il lui faudra donc survivre dans ce chaos, partir à la recherche de survivants, vivres et armes, mais avant tout savoir si sa femme et son fils sont encore en vie…

Les zombies mis en scène satisferont les puristes puisque, conformément aux films de Romero, ces zombies ne courent pas, ne soulèvent pas des voitures mais se contentent de traîner les pieds en affichant une figure digne des pires gueules de bois et en émettant un râle désormais célèbre. Il faut préciser que l’atmosphère est amplifiée par un noir et blanc constant dans le dessin, reproduisant cette sensation d’insécurité, de froid et de méfiance.

Vous me direz peut être que les zombies, c’est bien marrant mais qu’au final c’est toujours pareil : la blonde se fait bouffer en premier, le policier black fait le héros vers la fin du film et au final un ou deux personnages au charisme moyen s’échappent dans les 5 dernières minutes et on n’en entend plus jamais parler. Sans parler des apports narratifs quant à l’infection. Et bien là où la BD fait très fort, c’est dans sa durée de vie : on n’a jamais cette sensation de fin, d’œuvre achevée. Chaque ouvrage présente un nouveau rebondissement, un nouvel obstacle à passer, une nouvelle déchirure dans la vie précaire de Rick et de sa fragile compagnie.

Car oui, personne n’est épargné, les accidents (mortels ou pas) arrivent de manière imprévisible et à n’importe qui ! Le gros point fort de cette BD est l’aspect psychologique de la fragilité de la vie que mènent les protagonistes et les effroyables implications d’un tel contexte. Les personnages sont très forts au niveau de leur charisme et de leur histoire personnelle, si bien que le cœur du lecteur peut être mis à rude épreuve plus souvent qu’on ne pourrait l’imaginer (oui j’ai pleuré à un moment). Autre point fort, malgré l’invasion zombie les relations humaines sont omniprésentes, que ce soit de l’amour, de la haine, la vie en communauté, la réaction à une quelconque décision ou encore la confrontation avec un groupe de survivant rival (et éventuellement agressif). Ceci peut éventuellement convaincre les personnes un peu réticentes à propos de l’environnement « zombie ». Il ne s’agit pas uniquement d’escarmouche humain-morts vivants pages après pages.

Je vous conseille donc vivement la lecture de cette saga, je n’ai à ce jour vu aucun déçu et aucune personne qui ne la recommanderait pas à son prochain. Lisez ce comics il ne vous laissera pas intact.

La série TV

Alors je dirais que la série est prometteuse. La production est étonnante, les zombies sont réalisés à la perfection (d’ailleurs gratifié d’un Emmy Award pour le maquillage à la dernière cérémonie.) Et globalement l’ambiance posée par Kirkman est bien retranscrite, ce qui est le principal.

Mais comme à chaque adaptation vient son lot de modifications narratives faisant pleurer les fans originaux. Ici il y a 2 différences majeurs (en fait 3 mais j’en parlerais plus après). Tout d’abord l’ajout d’un personnage principal assez badass qui d’après moi se fond pas mal dans l’histoire et dont on ne peut au final pas vraiment reprocher l’apparition. Après il y a la fin de saison qui est inédite au livre et qui à mon goût n’apporte pas grand-chose au vue de ce qu’avait déjà déjà prévu Kirkman. En gros on a l’impression (si on a déjà lu la BD) de piétiner alors qu’on sait qu’un événement majeur va se produire.

Ceci révélant un peu l’esprit de la série TV (et confirmé par le trailer de la saison 2 ) qui est que les événements majeurs seront là mais qu’entre ceux-ci il y aura de petites aventures inédites remplaçant celles de la BD.

Comme je le disais il reste une autre modification qui est l’absence d’un rebondissement particulièrement important que tous les fans de la BD attendaient en fin de saison 1 (excusez l’inconfort de l’expression mais je fais mon possible pour ne pas spoiler). Ceci faisant pencher de plutôt bonne adaptation à navet. Là encore je prends des pincettes puisque ce rebondissement peut se produire dans la prochaine saison (ou plutôt à intérêt). Wait and see.

La conclusion est pour l’instant positive vu que la première saison était globalement fidèle et plaisant à regarder, que la prochaine nous apportera un ou plusieurs épisodes scénarisés par Stephen King et qu’au final un peu de mouvement dans un livre c’est toujours sympa. Donc regardez cette série, de préférence après avoir lu le premier tome afin de comprendre mes maladroites allusions.

PS: Au vu des nouveaux épisodes la série semblent s’écarter dangereusement de la trame initiale (notamment en ne faisant pas se produire ledit rebondissement) et en modifiant considérablement la durée de vie de certains persos et l’apparition d’autres. Bref la série est très bonne mais pas conforme à la BD, il va falloir la prendre séparément et s’efforcer de ne pas la comparer à la BD. Ce n’est plus une adaptation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s