Le jour où j’ai eu honte d’être geek

Qui aime bien châtie bien ! Faites-moi confiance, ça va saigner. Je n’ai pas l’habitude d’attaquer mes semblables, mes frères les geeks, mais là je suis bien obligé…
L'image qui a fait le tour du web

La mort de Dieu

Il y a à peu près 10 jours, Steve Jobs décédait des suites d’un cancer du pancréas. Le web était en deuil. Facebook était en deuil. Twitter était en deuil. Apple était en deuil. Votre iPhone était en deuil. Votre iPod s’en foutait parce qu’il n’a pas le wiFi (à trois, on crie looooooseur : un, deux, …). Les léopards étaient en deuil. Bref, le monde entier dégoulinait de larmes de crocodile, dans une gigantesque montée de pathos planétaire où, pour une fois, nous avions tous l’occasion de nous retrouver autour de la même chose, tous unis dans le même chagrin de la perte d’un gugusse qu’on ne connaissait que par les média et par le truc qui vibre au fond de notre poche. Émouvant, non ?

Pendant ce temps-là, je m’énervais tout seul d’un tel déferlement de connerie chez les geeks, comme chez les autres, mais les autres je m’en tape. À grands coups de tweets, rappelant qu’il y avait eu 6 millions d’années d’histoire de l’humanité avant Apple, conjecturant que le mec qui trouverait le remède contre le SIDA crèverait dans l’indifférence la plus totale, j’essayais de faire entendre raison à ces indécents pleurnichards. Mais rien n’y fit, et je réussis juste à m’attirer les foudres des plus fervents admirateurs, engoncés jusqu’au cou dans un culte de la personnalité digne de l’URSS, donc particulièrement malsain. La mort d’un des plus grand capitalistes des années 1990-2000 n’était pas sans rappeler celle de Staline. Un comble. 

Et je ne parle pas de tous ces gauchistes invétérés, communistes, anti-capitalistes, anti-mondialisation, à deux doigts de pleurer leur gourou, un ruban noir sur leur iPhone… Voir des communistes admirer un capitaliste, ça n’a pas de prix !

Enfoiré XXL

Car il faut rappeler que Jobs était avant tout un enfoiré XXL. Un mec qui a bâti son entreprise sur le hacking{{1}} [[1]]Au sens premier : modifications, extensions et améliorations d’un programme. Rien à voir avec le piratage informatique (appelé cracking).[[1]] et le bidouillage de code, avant de fermer tout son code source et son système d’exploitation à toute modification extérieure. Concrètement, aujourd’hui, il est quasiment impossible d’installer sur son iTruc autre chose qu’une application venant de la plateforme Apple. C’est génial : tout est contrôlé par Apple. Vous passez par l’AppStore, ou vous ne passez pas. Et Apple se rince au passage.

J’aime beaucoup cette vision de l’informatique où vous achetez un matériel mais où vous ne pouvez en faire que ce que son constructeur, dans son infinie bonté, vous autorise…

Sans parler des DRM{{2}}[[2]]Verrous logiciels empêchant ou restreignant la copie de certains fichiers[[2]] présents dans iTunes qui peuvent poser de gros problèmes de compatibilité entre plateformes (Microsoft/Apple/Unix-Linux)… Qu’adviendra-t-il des musiques achetées sur iTunes et protégées par DRM le jour où Apple coulera ? Les clients se retrouveront purement et simplement avec de la musique illisible…

En fait de progrès…

Pour finir, le seul talent de M. Jobs a été de sentir de quoi vous alliez avoir besoin, et d’avoir l’idée des gadgets dont vous ne pourriez plus vous passer. Ok, il y a très longtemps, il a participé à l’invention du micro-ordinateur moderne, avec une interface graphique, et plus seulement en ligne de commandes, ce qui réservait son usage aux über-geeks de la mort.

Sauf que depuis, l’iPhone, l’iPod, l’iPad, ce sont surtout des jouets pour grands, orientés multimédia et divertissement, coûteux et addictifs. Le seul « progrès » que je constate, pour les gens qui en possèdent, c’est qu’ils passent leur journée dessus, que la technologie les poursuit où qu’ils aillent et qu’ils y perdent un temps fou.

Atterrissons 5 minutes : un iTruc n’est pas un outil de travail, un iTruc ne simplifie l’existence de personne, un iTruc n’améliore les conditions de vie de personne, un iTruc ne sauve pas de vies. Non, un iTruc est juste une machine à cash pour Apple qui créé des addictions. L’utilisateur n’est plus la finalité du produit, puisque comme le montre la publicité ci-contre, c’est le produit qui possède l’utilisateur. Et M. Jobs a eu le talent de vous convaincre que ses gadgets, dont il n’a même pas assuré la conception, sont indispensables, comme le dit si bien la pub :

Si vous n’avez pas un iPhone, et bien, vous n’avez pas un iPhone.

M. Jobs a été le premier à comprendre que pour vendre ses iMachins chers et inutiles, il avait tout intérêt à transformer ses clients en fan. Et ça, c’était un coup de génie. Et ça a marché. Et si vous sautez au plafond en lisant ces lignes, c’est la preuve que ça a vraiment marché.

En tout cas, sa mort aura au moins profité à la marque St Croix chez qui Steve achetait ses légendaires sous-pull noirs. Allez savoir pourquoi, ils sont en rupture de stock pour ce modèle…

RIP un vrai génie

Sinon, 3 jours après, un (vrai) grand monsieur de l’informatique est mort : Dennis MacAlistair Ritchie, l’inventeur du langage de programmation C. Le C est un langage bas niveau qui permet donc d’écrire des programmes informatiques, sur lequel reposent les systèmes d’exploitation Unix, Linux et… Apple !!! Sans le C, pas de Mac OS-X, pas de Linux, et comme plus de 70 % des sites web sont hébergés sur des serveurs qui tournent sous Linux (dont la Gazette)… vous comprenez bien que la face du monde en eût été changée. Sans ironie. Mais bon, les vrais génies meurent souvent en silence.

Je ne sais pas pourquoi, mais avec un article comme celui-là, je sens qu’on va me lancer des pierres…

Publicités

12 réflexions sur “ Le jour où j’ai eu honte d’être geek ”

  1. Je partage ton avis sur certains points:
    – je suis un geek, et oui j’étais ému par la mort de Jobs, comme j’étais ému par la mort de Ritchie, et je le serais pour Lanier, Stallman, et…guess what! Gates aussi.
    Par contre, je ne vais pas pleurnicher ou foutre leurs photos partout.
    Quand je suis ému, c’est pas parce que je suis soumis à une personne et réduit à un esclave, c’est parce que une personne qui m’a bien marquée, est décédée et n’existe plus!
    si j’étais né là maintenant, et je deviendrais geek dans le futur, je serai pas ému du fait que Jobs ou autre est mort, normal, je ne les ai pas connu.
    Avant de dire que Jobs est un enfoiré, prenons un peu de recul et oublions le fait qu’il a hacké ou copié du code (d’ailleurs il n’est pas le seul, tout le monde le fait, même toi pour créer ce blog), Jobs était un visionnaire, oui un visionnaire dans le sens business du terme! Apple stagnait voir coulait avant son re-intégration en 1997! il est visionnaire tout comme Gates, Buffet, Lanier, Stallman et les gourous de business moderne.
    Le gars a su créer et les besoins et le marché, et avec un peu de recherche sur le net, tu sauras que peu d’entreprise ont su faire la même chose (j’en connais que Microsoft à ses début pour démocratiser l’ordinateur). Ses réflexions marketing ont bien dépassé son époque..oui il a été coaché par des dizaines des consultants, mais au final c’est à lui que la décision finale lui appartient.
    il a su tout seul que la performance n’est rien sans le design, il a embauché Jonathan Ive, et a fait installer son bureau à côté du sien et lui a fait partager les stratégies globales.
    oui j’étais et je suis toujours fasciné par ses réflexions, sa pensée, comme je le suis par certains philosophes Allemands et écrivains Russes (j’aime la littérature!).
    Il m’a bien marqué par ses décisions et ses plans marketing.
    Peu de gens existe et savent graver leur noms par leurs personnalités.
    Une semaine avant sa mort, j’étais surpris qu’un prof (à l’école d’ingé) nous propose de d’étudier une de ses keynote et travailler sur la prise de parole en public…

    Oui; je suis plus que fier de dire que j’ai connu Jobs, Gates, Lanier, Stallman, Ritchie…je suis fier d’avoir vu leurs produits et leurs inventions et innovations.

    J'aime

    1. Ses réflexions marketing ont bien dépassé son époque

      Je suis d’accord avec toi, mais ce qui me dérange fondamentalement, c’est que le marketing à la Jobs est un marketing sauvage qui fait du consommateur un mouton qu’on conditionne. L’utilisateur ne me semble clairement pas la cible de son marketing. Jobs a oublié que la finalité, c’est l’humain. Et je considère que c’est prendre les gens pour des cons.

      Et comme son système est méga fermé, c’est le diable. Ok, on passe tous un certain temps à se repomper des bouts de code, mais il y a un moment où il faut tout de même reconnaître l’apport de la communauté, et s’enfermer à double tour dans un truc propriétaire impossible à hacker, ce n’est pas précisément la meilleure preuve de gratitude.

      Le truc qui me fait marrer, aussi, c’est qu’à écouter les discussions partout autour de moi, le capitalisme, c’est mal, c’est inégalitaire, c’est dangereux, c’est des crises, de l’inflation, de la récession, c’est un système en fin de vie, qui va nous mener dans le mur… Mais paradoxalement, ce capitaliste là, on l’encense. WTF ?

      J'aime

  2. le marketing était, est, et sera sauvage. C’est un concept qui n’est pas ami à l’Homme. Jobs n’était pas le premier à l’utiliser et à l’exploiter de cette façon. Dans le domaine informatique on peut citer IBM, Microsoft, qui ont commencé à commercialiser leurs produits avant bien d’Apple.

    Je suis un partisan de l’OpenSource, et tout le source code de toutes mes applications sont enligne (sourceforge) et libre à utiliser.
    Mais l’expérience et la maturité en matière informatique m’ont permis d’appréhender qu’un système fermé-stable est beaucoup mieux qu’un système open dans certains appareils (surtout les systèmes embarqués). J’ai testé iOS WIndows Linux Android, et je peux te dire qu’en terme d’optimisation des ressources, y a pas mieux qu’un système stable. Je dirais pas que c’est un système qui ne bug pas, mais il bug moins, et rien que pour la consommation de la batterie est beaucoup optimisé. Je vais pas entrer dans les détails des gestions de processus interne des OS.
    Jobs a su dès le début que certains consommateurs s’en foutent royalement de ce qu’il y a sous le capot de leur ordinateur, mais ils veulent un ordi stable, beau design, avec une autonomie optimisée.
    Le Symbian de Nokia est fermé.
    Sinon pourquoi hacker un système qui te fournit déjà tout ? moi qui est un gros geek, je trouve tout ce que j’ai besoin dans l’appleStore et gratuitement! j’ai même pas cherché à le jailbraker..pourquoi faire? pour me vanter que je peux le faire? me vanter de bien niquer Apple? 100% des personnes que je connaisse qui ont jailbraké leurs iPhone utilisent des applications qui ont une déjà ressemblance dans l’appleStore.
    Pareil pour mon PC, j’ai pas cherché à « jailbraké » mon Windows, j’ai installé Ubuntu en dual boot.

    Je ne bascule pas dans le côté obscure de l’informatique, mais j’essaie d’être raisonnable. Et je vais pas faire la queue comme les cons pour avoir le dernier iPhone (d’ailleurs la durée de vie de mes portables 3-5 ans)

    Inutile de dire qu’on se fait plumer par Apple..oublions pas toutes les autres entreprises (et les gouvernements): Cocacola, Pepsi, Danone, Sony, Microsoft, McDo l’épicier du coin, et j’en passe les autres…
    Evitons de parler de ce sujet et gardons une certaine rationalité dans nos achats.

    PS: Android essaie en vain d’accoucher un OS fiable pour les tablettes..ils sont loin (je pèse bien mes mots) d’y arriver. Mais ce n’est pas une raison pour pas aimer Android. Je développe des applications Android.
    – 99fr, le bouquin et le film, est juste magique!

    J'aime

    1. Mais ça ne te choque pas toi que ce marketing là utilise les avancées dans la compréhension du cerveau humain pour conditionner le consommateur et le pousser à acheter, à s’endetter, à se ruiner pour des choses dont il n’a pas besoin ? On est tous les deux des scientifiques, les scientifiques ont une lourde responsabilité sur l’usage des découvertes qu’ils font. On n’a pas le droit d’utiliser la science contre l’Homme, pour s’introduire dans sa pensée, le priver d’une partie de son libre arbitre et court-circuiter sa raison. Si on ne fait pas de la science pour l’Homme, pour améliorer ses conditions de vie, alors autant brûler tout de suite nos livres et nos écoles !

      Et ce n’est pas parce que les autres le font que la faute est moindre. On a une éthique ou on n’en a pas. On est des êtres humains pas des machines à cash, pas des vaches à lait !

      Sinon, je te fais confiance pour Android que je ne connais pas, mais je ne suis pas d’accord avec toi sur l’optimisation des ressources. Sur tous les PC que j’ai installé en dual boot Windows/Ubuntu, la batterie tient jusqu’à 2 fois plus longtemps sous Linux, et tu dois savoir comme moi que le temps de boot d’Ubuntu n’a rien à voir avec celui du poussif Windows.

      D’autre part, c’est la première fois que j’entends dire que des OS proprio sont plus adaptés aux systèmes embarqués que Linux, pourtant réputé léger. Mais comme je n’ai pas trop été jouer dans ce domaine, je ne saurais te dire.

      Personnellement, je préfère de loin un Linux que je peux régler au millimètre à la main à un OS proprio où tu es limité par ce que permet l’éditeur. Je ne supporte plus les OS où je n’ai pas la main sur tout. Même en cas de bug, Linux est beaucoup plus facile à déplanter grâce à toutes les documentations et à toutes les commandes de diagnostic disponibles. Et dans le pire des cas, tu peux toujours éditer les fichiers de configuration à la main.

      Quand on me demande de déplanter un Windows, je mets 3 fois plus de temps à trouver la cause du problème, en passant à travers tous les automatismes. Sans parler des coups bas de Windows, avec des trucs qui se mettent à déconner du jour au lendemain alors que tu n’as touché à rien. Je n’ai jamais eu ce problème avec Linux. C’est pour ça que j’ai migré, d’ailleurs. Je ne trouve pas les OS propriétaires beaucoup plus stables que les libres.

      Alors c’est sûr, Linux est souvent un peu plus rustique que ses cousins payants. Mais franchement, il me permet de faire tout ce que je veux, il est sexy et rapide. Pour mémoire, le dernier record du monde de calcul des décimales de Pi a été effectué sur un PC de bureau sous Linux.

      J'aime

  3. « Montjoie ! Hourra, hourra ! Gloire ! Si je pouvais embrasser ce type je le ferais ! »
    Copier-coller du mail que je viens d’envoyer à la fille qui m’a montré ton article.

    J'aime

    1. Merci !

      J’ai fait pareil, j’ai déconnecté de Twitter et de Facebook tellement c’était insupportable. Le pire, c’est que les gens n’avaient pas conscience de sombrer dans le ridicule… On avait l’impression que c’était un ami de la famille 😯

      J'aime

  4. Perso ce n’est pas Steve Jobs que je déteste le plus dans cette histoire. Je dois avouer que les produits Apple me plaisent bien (je suis plutôt sensible à l’esthétique de certains produits…).
    Ceux que je déteste le plus ce sont tous ces gens avec leurs « dégueulis » de tweets ou de posts sur FB… A croire que rien de plus intéressant ne se passe dans leurs vies.

    J'aime

    1. C’est malheureusement souvent vrai… Quand je vois le nombre de gens qui n’ont aucune activité en dehors du boulot/des études à part les beuvries entre potes, tu comprends pourquoi tu les vois toujours connectés sur Facebook et à l’affût de la moindre vidéo de lolcat… Alors la mort de leu idole, tu penses bien !

      J'aime

  5. Super! Je suis tout à fait d’accord avec l’auteur! Bien que je sois d’origine de l’URSS (né, grandi, éduqué pendant) je trouve que le culte des nouveaux aparatchiks de technologies dépassent de loin les chefs du Parti Socialiste qui gouvernait l’Union Soviétique (car il ne faut pas oublier que le parti qui gouvernait ce n’était pas le parti communiste mais socialiste). On pourrait ajouter que certains hommes politiques et leurs histoires sont aussi un peu envahissants :-).
    Encore une fois merci pour un bon article

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s