Ces livres castrateurs

C’est l’histoire d’un livre. Du Livre. Vous l’avez entre vos mains, vous ne le lâchez que pour manger, dormir, et satisfaire des besoins qu’on taira ici. Vous passez avec lui des moments exquis. Vous voudriez que lui et vous, ce soit pour la vie.

Vous admirez son histoire, son écriture, son auteur. Vous vous reconnaissez en lui, vous vous y voyez en mieux. Il est fin, très fin. L’intrigue est bien menée, la psychologie des personnages est profonde et riche.

Et vous le terminez. Stupeur, effroi, surprise. Il était bien jusqu’à la dernière page. Vous le posez.

Vous n’osez plus en prendre un autre, vous savez qu’il vous décevrait. Il vous faudra du temps pour oublier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s