Facebook, grand méchant, oui mais …

Une nouveauté de Facebook, qui tente de redorer son blason sur le plan moral et juridique. Une fausse bonne idée ? Pas seulement.
CC Flickt - Pshab

C’est de notoriété publique, Facebook c’est le mal. Si c’est TF1 qui le dit … on ne va pas le contredire. Les journalistes savent de quoi ils parlent, surtout que la plupart sont très doués en informatique et nouvelles technologies.

Et puis la pensée à l’emporte-pièce, ça évite la migraine. Et ça, c’est important.

Je l’ai déjà dit, Facebook est un outil, et comme tous les outils, il convient de l’utiliser intelligemment, en sachant un minimum ce que l’on y fait, ce que l’on y publie, et de façon générale ce que l’on y cherche.

Il est vrai, Facebook a une politique de conservation et de diffusion des données personnelles plus que discutable, et peu soucieuse de votre vie privée. Mais sachez qu’il est tout de même possible, à défaut d’en demander la suppression, de consulter toutes les données enregistrées par monsieur Facebook vous concernant à cette adresse : https://register.facebook.com/download/ (à condition d’être préalablement authentifié sur le site). C’est, à ma connaissance, une nouveauté.

Après quelques étapes de vérification, où il vous faudra reconnaître vos amis sur des photos, vous aurez accès à une archive .zip contenant un mini Facebook en html avec votre profil, votre mur, vos messages privés, vos photos et vos vidéos. Notez que ne figurent pas dedans les commentaires postés par vous sur les profils et photos de vos amis, ainsi que les photos de vos amis où vous êtes identifié.

Cela semble donc un rien anecdotique. Et évidemment, le droit d’accès ne va pas jusqu’au droit de rectification et de suppression des données, inscrit dans la Loi Informatique et Libertés de notre  belle République bananière de France. Anecdotique, mais surtout hypocrite. Car la transparence est relative : vous savez ce que Facebook sait de vous, mais vous ignorez toujours comment et à quoi il s’en sert.

Bref, Facebook commence à lâcher un peu de leste du côté de la protection de la vie privée, mais uniquement pour sauver son image. Car personne n’ignore que Mark Zuckerberg se contrefiche éperduement de vos petits soucis d’embauche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s