Forêt tropicale dans les nuages

Dans la jungle des voyages linguistiques

Pour s’améliorer dans les langues étrangères, les voyages linguistiques apparaissent souvent comme un moyen à la fois ludique et efficace. Mais quels voyages ? L’offre est réellement pléthorique, entre les échanges scolaires, les jumelages et les voyages commerciaux, on ne sait plus vraiment à qui faire confiance. Sans compter que l’argument financier rentre en ligne de compte car les tarifs peuvent aller de quelques centaines d’euro à plusieurs milliers d’euro. Témoignage.

Forêt tropicale dans les nuages

Ces deux derniers été, je suis parti à l’étranger pendant trois semaines, une fois en Australie et une autre fois en Allemagne. Ces deux voyages ont été extrêmement différents à la fois dans la forme et dans le résultat. Le voyage en Australie a été effectué au sein d’un échange scolaire à la fin de mon année terminale (l’été dernier) tandis que le voyage en Allemagne a été effectué cette année au travers du jumelage.

L’Australie

J’ai donc eu l’occasion d’y partir 3 semaines, le but premier étant, très étonnamment, de m’améliorer en Anglais, ce dont j’avais bien besoin à l’époque. J’ai été accueilli dans 3 familles différentes et j’ai donc été pendant près de 3 semaines au lycée. C’est un voyage qui a été très enrichissant, à la fois au niveau de la langue mais surtout au niveau de la culture qui est assez différente de ce que l’on connait en France, particulièrement autour de la conception de l’école qui est fondamentalement un lieu de vie et non seulement un lieu d’apprentissage.

L’Allemagne

Je suis ensuite parti cet été en Allemagne. Le but premier était également de m’améliorer dans la langue. J’ai travaillé pendant 3 semaines dans une usine et j’ai aidé le comité du jumelage pendant la fête du village qui a eu lieu pendant mon séjour. Voyage extrêmement fatiguant par son intensité physique mais moins par son activité intellectuelle. Ce voyage a été également assez problématique à cause des accents très différents qui existent en Allemagne (J’étais du coté de Donaueschingen) et qui rendent la compréhension beaucoup, mais vraiment beaucoup plus difficile.

Les intérêts

L’intérêt premier des voyages linguistiques sont (étonnamment) d’apprendre la langue du pays dans lequel nous allons. C’est assez amusant car on entend tout, justement, sur  cet apprentissage. Entre les personnes qui affirment qu’il faut au moins 6 mois pour cela et que donc les voyages linguistiques sont un prétexte pour voyager et celles qui pensent que c’est le moyen parfait pour apprendre.

Il est vrai de 3 semaines ne permettent pas d’apprendre la langue, ni d’ailleurs de s’améliorer véritablement dans la pratique, c’est tout simplement trop court. Par contre ce type de séjour permet d’améliorer considérablement sa compréhension, tout simplement parce qu’on est plongé dans la langue. Je ne considère bien sur pas ici les voyages qui se font entre Français, dont l’efficacité et l’intérêt sont tous simplement nuls d’un point de vue linguistique.

Cependant partir du principe « je pars travailler pour être obligé de parler » ne fonctionne que si on est dans un travail dans lequel on est obligé de communiquer. Ca peut paraître idiot de dire les choses ainsi mais la grande majorité des boulots dans lesquels on peut être embauché, sont des boulots manuels où parler n’est pas forcément nécessaire.

L’autre intérêt est donc le côté culturel du voyage. Si le voyage en Australie a été par exemple très enrichissant d’un point de vue humain, celui en Allemagne n’a pas été très dépaysant. Si donc on a l’occasion de partir dans des pays aussi différents que possible que ce qu’on connaît, il faut la saisir car les mentalités, qui peuvent être très différentes ailleurs, peuvent nous amener à reconsidérer notre avis sur un certains nombres de choses qui nous paraissent aberrantes ou contraire, tout à fait normales.

Cependant il faut tout de même avoir la chance de tomber dans une famille pas trop défavorisée à la fois financièrement et culturellement car sinon, on risque de passer à coté de beaucoup de choses intéressantes pour ne  se taper que les attrapes touristes, qui n’ont au final que peu d’intérêt.

Les coûts

L’aspect financier est loin d’être négligeable pour la majorité des personnes, car entre les voyages à 4000€ les 2 semaines et les voyages où l’on travaille, ce qui peut nous rapporter un peu d’argent, le choix est assez pléthorique et dépend également des situations. Ainsi le problème des voyages boulots est que l’on ne voit que difficilement le pays, tandis que les voyages totalement financers ont un prix prohibitif.

Il y a cependant des moyens de profiter d’un voyage tout en limitant le cout. Les échanges scolaires sont ainsi extrêmement avantageux car on n’a pas à se soucier de l’hébergement et que donc le coût du voyage cs limite au coût du déplacement plus quelques cadeaux pour la famille. Il demande cependant de posséder suffisamment de place pour accueillir quelqu’un, ce qui n’est pas toujours évident. De plus, la famille qui nous reçoit peut être parfois très particulière (notamment une famille en Australie, où brusquement j’avais fait énormément de progrès) ce qui peut poser quelques problèmes.

Quand ?

Bien entendu ce sont les vacances d’été qui sont le plus adaptées. J’aurais tendance à dire que le moment pour partir dépend du pays visé : en Australie, si vous voulez partir pendant les vacance scolaire du Queensland, il faut partir mi-juin jusqu’à début juillet. En Allemagne, c’est après la fin juillet. Cela dépendra également ce que vous voulez vivre.

Mais surtout, il faut en profiter tant que l’on a du temps, et les années lycée sont parfaites pour cela. Après une année de classe prépa, par exemple, on a vraiment pas très envie de partir à l’étranger pour bosser. Pour les personnes en fac, ça peut être bien de partir en Allemagne dans le Baden-Würtemberg pour bosser, car jusqu’à fin juillet, les étudiants locaux ont cours et il y pas mal de  jobs d’été  vacants. Les étudiants français (parlant toute même pas trop mal Allemand) sont même généralement assez recherché. En plus l’avantage certain est la proximité géographique.

En conclusion, il faut partir à l’étranger autant de possible car c’est extrêmement enrichissant d’un point de vue humain mais également pour améliorer sa compréhension orale. Cependant ne partez pas à n’importe quel prix car ce n’est pas forcément un gage de qualité, j’ai notamment plusieurs exemples autour de moi où l’accueil d’étrangers devient une véritable industrie. Cet aspect financier est malheureusement souvent un aspect limitant que l’on ne peut que tenter de restreindre en utilisant les voies alternatives aux companies spécialisées dans ce type de voyages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s