Pâques, fête internationale du SM

Pâques est une fête religieuse. Enfin il paraît. Parce que lorsque je vois les comportements et les événements qu’elle engendre, j’ai du mal à y croire.

Philippines

La coutume est respectée. Mélange de traditions païennes et de catholicisme intégriste. Le vendedi saint, une dizaine d’hommes se sont faits crucifier, comme le Christ, avant d’être ôtés de leurs perchoir au bout d’une dizaine de minutes et transportés en ambulance à l’hôpital. Mais pour les malheureux qui n’auraient pas eu ce privilège, il restait la flagellation. Jusqu’au sang si possible, avec des fouets enrichis de débris de verre, pour les vieux routiers.

Il paraît que ceux qui font cela souhaitent remercier Dieu pour une guérison ou simplement éprouver leur foi. À quoi servait-il de guérir si c’est pour finir dans cet état ? Quelle foi justifie qu’on l’éprouve de telle manière ?

Mexique

Il s’y passe, à l’exception de la crucifixion,  quasiment la même chose : les pénitents traversent les villes en portant des croix et en se flagellant.

Quelle utilité ?

J’aurais voulu vous proposer une réflexion sur le pourquoi et le comment de ces pratiques. Mais j’en ai été incapable. Incapable de comprendre quelles motivations animent réellement ces hommes. Sado-masochisme déguisé en dévotion ? Besoin de violence ? Sentiment de culpabilité ?

[box id= »grisr » t= »Précision »]

Religion : du latin religio, ensemble des rites et dogmes liés à une croyance.

Parce qu’à force d’utiliser le terme à tort et à travers, on finit par oublier son sens premier…[/box]

Ce ne peut être de la gratitude, comme exprimé plus haut. Qui voudrait être remercié de cette façon ? Je pense que ce sont des malades. La souffrance est pour eux un plaisir. Et la religion n’arrange rien : terreau de tous les extrémismes et de toutes les dérives, elle est un prétexte et une couverture aux pires actions depuis des millénaires. Je ne remets pas en cause la foi : elle est du domaine personnel et touche à l’invisible. Mais les religions, je les méprise. Elles ont toujours été un motif d’intolérance et de meutres.

Que faire ?

La première chose, à mon sens, serait pour le Saint Siège d’interdir ces pratiques violentes et d’excommunier les pratiquants. La deuxième décision devrait venir des États, qui au nom de l’ordre et de la santé publiques devraient punir ces abominations. Enfin, soyons sérieux ! Sommes-nous au XXIème siècle, oui ou non ? Alors pourquoi continuer à se comporter comme des barbares ?

Publicités

Une réflexion sur “ Pâques, fête internationale du SM ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s